Problème d’érection à 50 ans que faire ?

Problème d'érection à 50 ans que faire
Noter ce post

Avoir un problème d’érection à 50 ans est un motif fréquent de consultation en sexologie. La dysfonction érectile est, avec l’éjaculation précoce, le trouble sexuel le plus fréquent.

Avoir du désir sexuel mais se demander dès les préliminaires si l’on va avoir un pénis suffisamment rigide pour permettre la pénétration fait souffrir les hommes concernés. Pourtant, retrouver le plaisir de faire l’amour est assez facile.

La grande majorité des hommes qui me consultent retrouvent une rigidité pénienne suffisante pour permettre à leur partenaire d’être sexuellement satisfaite en quelques semaines. Souvent sans Sildenafil (Viagra) ou Tadalafil (Cialis).

Nous allons voir dans cet article quels sont les principaux mécanismes qui peuvent provoquer une panne sexuelle.
Pourquoi un problème d’érection à 50 ans n’est souvent pas d’origine physique mais d’origine psychologique.
Et surtout, comment connaître une bonne érection et pouvoir faire l’amour à sa partenaire.

Que faire en cas de problème d’érection à 50 ans ?

Sommaire afficher

En cas de troubles de l’érection répétés, la première chose à faire est de consulter un médecin.

Il pourra écarter ou soigner une cause organique à l’origine des troubles de l’érection. Car même après 40 ans, une panne sexuelle a souvent une cause psychogène.

Certaines maladies comme le diabète, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques ou des maladies cardiovasculaires comme l’athérosclérose (un dépôt qui rigidifie les vaisseaux sanguins et limite la circulation du sang dans les corps caverneux) peuvent être à l’origine de la dysfonction érectile.

Dans les cas de dysfonctionnement érectile purement physique, les médicaments contre la dysfonction érectile fonctionnent généralement bien pour rétablir la fonction sexuelle. Surtout si le traitement médicamenteux est accompagné d’une solution naturelle :

  • Apprendre des exercices de relaxation
  • Le renforcement des muscles pelviens et,
  • Quelques séances d’hypnose.
  • Les résultats sont bien meilleurs et plus rapides.

Car lorsqu’un homme a eu une fois un problème d’érection, même s’il suit un traitement, il est fréquent qu’un cercle vicieux de peur de l’échec s’installe.

Si votre médecin a exclu une cause organique ou si la « pilule bleue » ne fonctionne pas, votre problème d’érection est probablement psychologique.

Remarque : un stimulant sexuel chimique comme le Viagra ou le Cialis n’est pas un aphrodisiaque. Il n’améliorera pas votre libido. Pour qu’il soit efficace, il faut une stimulation sexuelle ou une excitation.

Pourquoi un problème d’érection à 50 ans est-il rarement purement physique ?
Pour le dire simplement : La banderole est une histoire de « tuyaux » et de portes qui s’ouvrent et se ferment. Les « tuyaux » peuvent progressivement se boucher, les portes « rouiller ». Tous les facteurs classiques d’un problème vasculaire en sont la cause :

  • Le tabagisme
  • Diabète
  • Alimentation trop riche en graisses et en alcool
  • Cholestérol élevé
  • Hypertension artérielle
  • Stress….

Mais même si vous fumez et êtes stressé, il y a peu de chances que ces facteurs suffisent à entraîner un dysfonctionnement érectile à 40 ou 50 ans. Il s’agit plutôt d’une incapacité à bander fort chez les hommes plus âgés.

Habituellement, l’impuissance physique masculine s’installe progressivement avec l’apparition d’une érection molle. Puis l’érection devient de plus en plus difficile avant de disparaître.

Si vous avez eu une érection, ne serait-ce qu’une fois au cours des dernières semaines (au réveil, pendant la masturbation, pendant les rapports sexuels, etc.), il est peu probable qu’une cause organique puisse expliquer votre problème d’érection.

Quand les tuyaux sont bouchés, ils sont bouchés ! Et non, bouchés le lundi, débouchés le mardi, bouchés le mercredi….

Cependant, j’insiste sur le fait que si vous avez un problème d’érection récurrent à 50 ans, il est préférable de consulter un médecin.

Faut-il prendre des médicaments contre les problèmes d’érection à 50 ans ?

Les médicaments contre les troubles de l’érection ne sont efficaces que sur une cause organique.

Encore une fois, de manière un peu caricaturale, un cachet contre l’impuissance c’est un peu comme de l’huile à mettre dans une machine. S’il s’agit plutôt d’une dysfonction érectile psychologique, il ne sera pas efficace.

Si vous prenez du Cialis, du Viagra ou du Levitra pour une dysfonction érectile alors que votre problème est psychologique :

  • Soit il n’y aura aucun effet.
  • Soit il y aura un effet parce que prendre un comprimé est rassurant.

Soudain, si un jour vous essayez de vous en passer, sachant que vous n’utilisez pas de traitement oral, vous allez stresser, vous surveiller et avoir une panne d’érection.

Faire cela toute sa vie avec une pilule coûteuse qui peut avoir des effets secondaires et dont vous n’avez pas besoin.

En cas de problème d’érection à 50 ans, il est donc préférable d’éviter les médicaments et d’utiliser des techniques naturelles. Du moins dans un premier temps.

Et généralement à 50 ans, « la mécanique est encore bonne » ! Vous pouvez mettre toute l’huile que vous voulez dans un bon moteur, il ne tournera pas mieux. Tant que le conducteur ne met pas le contact, le moteur ne démarre pas. Dans notre cas, le conducteur est votre cerveau.

Comment notre cerveau peut-il causer un problème d’érection à 50 ans ?

Pour faire simple, la nature nous a destiné à être en érection permanente.

Et oui ! ?

Mais nous avons de la chance, la nature a également prévu des « freins ».

Ils limitent le flux sanguin dans les artères des corps spongieux (les grandes éponges qui constituent le pénis). Lorsque l’on est sexuellement stimulé ou excité, ils se détendent et laissent passer le sang. Le sexe devient dur. Après l’éjaculation, ils se remettent en place. Par manque de sang, le pénis redevient mou.

Ce mécanisme explique la majorité des érections matinales et nocturnes. A certains moments du sommeil, notre cerveau nous paralyse, libérant les freins et provoquant une érection. Vous pouvez donc rêver de votre déclaration d’impôts et avoir un sexe rigide.

Au fil des années, le sommeil s’appauvrissant progressivement, il devient de plus en plus rare de se réveiller avec une érection matinale.

Être en érection n’est donc pas un état actif, mais un état passif.

Il faut être capable de se laisser aller pour ne pas avoir de dysfonctionnement érectile.

En dehors de la période des 40-50 ans, il y a souvent une étape compliquée où le stress, les soucis et la fatigue sont présents.

Ce sont ces facteurs qui vont généralement expliquer un problème d’érection à 50 ans.

Quelles sont les causes psychologiques qui peuvent provoquer un problème d’érection à 50 ans ?

A quel âge commence-t-on à avoir des problèmes d’érection ?

1- Le stress, N°1 source de trouble érectile à 50 ans.

  • La vie moderne et son stress.
  • Les problèmes de couples et de familles.
  • Travail.

Ces éléments vont générer un stress qui peut vous empêcher de vous détendre suffisamment pour permettre à la fonction érectile de se développer. Une panne sexuelle est elle-même souvent une source de stress.

On s’inquiète et on se pose des questions :

Est-ce le début des problèmes physiques et du vieillissement ?

Le risque est alors important de générer un stress supplémentaire qui va alimenter le problème d’érection et entraîner l’homme dans le cercle vicieux de la peur de la dysfonction érectile.

2- En général, en cas d’impuissance masculine, un cercle vicieux d’appréhension s’installe et complique les choses :

Je pourrais caricaturer cela en disant que nous avons deux cerveaux… et pas assez de sang pour les deux ! La peur de la panne sexuelle provoque ce qu’on appelle en sexologie l’anxiété de performance.

  • Chez certains hommes, lorsque  » tout le sang est au fond « , le cerveau n’est pas bien nourri. Ils deviennent un peu idiots.
  • Chez d’autres hommes qui « réfléchissent trop », lorsque « tout le sang est en haut », il y a un risque que la circulation dans le pénis ne soit pas suffisante et que cela provoque un échec.
  • En matière de sexualité, « plus on est bête », mieux ça va….. Les animaux ne posent pas de questions, ils ne s’embarrassent pas de réponses…

Un homme qui aura un jour un problème sexuel pour une cause anodine (fatigue, alcool, stress…) s’en souviendra.
Ainsi, la prochaine fois, il y pensera en faisant l’amour.
Cela peut provoquer une récidive des troubles de l’érection par manque de lâcher prise.
Il va alors tomber dans un cercle vicieux :
Peur de craquer au lit ==> Difficulté à se laisser aller ==> problème d’érection ==> Peur la prochaine fois ….

Ce cercle vicieux risque de s’installer, d’autant plus rapidement, si sa partenaire le prend mal et lui « met la pression » !

3- Problèmes d’érection à 50 ans que faire : le rôle de la partenaire.

Avec un problème d’érection, un homme ne va pas se demander une seconde si c’est sa partenaire qui est responsable du problème. Il va se dire que c’est LUI !

Pourtant, sa partenaire pensera qu’elle est à l’origine du problème.

Les femmes sont habituées à voir notre excitation sexuelle et l’effet élevé qu’elles ont sur nous lorsque notre pénis est dur.

C’est comme si notre sexe était l’aiguille du baromètre de leur beauté :

  • Quand l' »aiguille » monte, c’est bon.
  • Quand elle ne monte pas, c’est qu’ils ne sont pas excitants.

Certains le diront, d’autres non ; mais en cas de panne sexuelle, la majorité des femmes s’inquiètent. Souvent, en cherchant des explications qui ne seront pas les bonnes :

  • Peut-être qu’il ne m’aime plus…
  • Que je ne suis plus excitante, qu’il ne me trouve plus désirable …
  • Qu’il a une maîtresse…

Ces peurs risquent de devenir agressives, un besoin de réassurance. Ce qui vous mettra encore plus de pression.
En cas de problème d’impuissance masculine passagère, il est donc essentiel de rassurer votre partenaire.

  • Dites-lui qu’elle est belle et désirable.
  • Que vous tenez à elle, qu’elle est importante.
  • Que c’est pour cette raison que vous vous « dépassez » et que vous avez ces problèmes sexuels.
  • Vous devez être des alliés face à ce problème.

4- Les troubles de l’érection peuvent être causés par un nouveau partenaire.

Surtout après une période de célibat. Avoir une nouvelle partenaire est stressant :

  • Vous allez vouloir la séduire, peut-être vous comparer sans vous en rendre compte à ses anciens amants.
  • Vous risquez de diriger toute votre attention vers elle. Vous couper involontairement de ce qui provoque votre excitation sexuelle (vos sentiments et vos fantasmes).
  • Vouloir parfois la faire jouir à chaque rapport sexuel.
  • Surtout si votre partenaire est plus jeune ou si vous manquez de confiance en vous. Ces facteurs psychologiques vont créer un décalage entre l’image que vous avez de vous-même et celle de votre partenaire. Comme si elle valait plus que vous.

Il est important de comprendre qu’elle « ne vaut pas plus que vous », qu’elle n’est pas une déesse.

On ne fait pas l’amour avec une déesse, on fait l’amour avec une femme. Pour ne pas avoir de problème d’érection à 50 ans, il faut la voir comme telle et fantasmer sur elle.

Si elle est en couple avec nous, ce n’est pas par pitié… C’est que vous lui faites du bien.

Vous « valez » autant qu’elle.

5- Les problèmes d’érection à 50 ans peuvent être générés par une difficulté à « pornographier » votre partenaire.

Les films pornos n’ont jamais été aussi irrespectueux envers les femmes. En même temps, les hommes n’ont jamais été aussi respectueux dans leur vie quotidienne.

Il est donc difficile pour certains hommes de « pornographier » leur partenaire. Imaginer des scénarios érotiques, voire pornographiques. Comme si c’était lui manquer de respect.

Si vous faites cela, vous vous coupez de ce qui nourrit votre libido (les scénarios plus ou moins décisifs que vous faites). Vous vous comportez alors comme si votre partenaire était « une princesse de Walt Disney »… Et on ne fait pas l’amour à une princesse Walt Disney !

Cela peut suffire à provoquer un problème d’érection à 50 ans. Une panne sexuelle qui va frustrer les deux membres du couple … Il n’y a que des perdants dans cette histoire !

La majorité des femmes sont aussi sexuelles que les hommes.

70 à 80% des femmes disent se masturber régulièrement ou occasionnellement.

Et quand elles se masturbent, elles ne pensent pas à une promenade sur la plage ou à un lit à baldaquin…

Elles pensent à des scénarios éhontés, comme nous !

Regardez des films à succès comme « 50 nuances de gris ».

La majorité des femmes ne verront pas d’inconvénient à ce qu’un homme, qu’elles savent respectueux, attentionné et amoureux au quotidien, aime aussi jouer avec elle sexuellement. C’est même une demande qu’elles expriment souvent lors des consultations dans mon cabinet de sexologie.

Pour ne pas avoir de problème d’érection à 50 ou 40 ans, il est donc important de pouvoir « pornographier » sa partenaire. De faire d’elle « l’objet de son désir » et d’honorer la femme qu’elle est et sa capacité à être sexuelle.

Comment soigner l’impuissance sexuelle à 50 ans ?

Un problème d’érection à 50 ans est rarement purement physique. Une pilule de Viagra ou de Cialis seule n’est donc pas une bonne solution pour améliorer votre vie sexuelle.

Pour soigner vos troubles de l’érection, vous avez besoin de plusieurs choses :

1- Prendre conscience du mécanisme à l’origine du trouble de l’érection et l’accepter.

  • Est-elle due à un problème de stress ?
  • Vous arrivez à « pornographier » votre amant ?
  • Vous vous mettez beaucoup de pression après une nouvelle rencontre ?
  • Acceptez ce problème d’érection.

Ne vous dévalorisez pas :

  • Vous n’êtes pas impuissant.
  • Vous souffrez d’un dysfonctionnement érectile passager.
  • Et vous êtes en train de trouver une solution pour retrouver une érection suffisante pour permettre un rapport sexuel.
  • Soyez indulgent envers vous-même.

Il vous faudra probablement quelques semaines pour atteindre et maintenir une érection suffisante pour permettre la pénétration du pénis à chaque rapport sexuel.

2- « Arrêtez de penser à l’érection

Ce problème sexuel a sans doute pris une place énorme dans votre vie et au sein du couple.

Vous n’avez qu’une seule idée en tête :

  • Retrouver vos capacités sexuelles et satisfaire votre partenaire.
  • Alors vous y pensez
  • Et vous entretenez involontairement les troubles de l’érection.

Pour ne pas avoir à y penser lors des rapports sexuels, vous pouvez décider très tôt que vous aurez des rapports sexuels sans pénétration.

Avoir des rapports sexuels sans pénétration vaginale n’est pas un « substitut » au sexe. C’est un fantasme.

Même lorsque vous aurez retrouvé la capacité d’avoir une forte érection, vous pourrez toujours avoir des rapports sexuels de ce type.

Donc, si vous décidez tous les deux qu’il n’y aura pas de pénétration, que se passe-t-il ? Et profitez de ce moment avec la personne que vous aimez.


A  lire également :

>> Besoin de trouver des solutions à vos problèmes d’érection, lisez notre article spécial sur les troubles de l’érection, les remèdes naturels


Pour ne plus avoir de problème d’érection à 50 ans, travaillez votre imagination érotique.

Je recommande souvent un bon site d’histoires érotiques pour stimuler l’imagination. Je le trouve bien fait (pas de publicité, classement des histoires….)

  • Parlez de vos fantasmes avec votre partenaire.
  • Un fantasme n’est pas quelque chose que vous voulez réaliser. Il s’agit d’une image destinée à stimuler votre imagination. En parlant de fantasmes, vous aurez peut-être envie de jouer à de nouveaux jeux et de vous montrer un peu plus « romantique ».

Jouer avec quelqu’un que vous aimez est très agréable et très puissant pour un couple. Qu’il s’agisse d’un jeu de société ou d’un jeu sexuel.

4- Le plus important pour avoir une érection forte est de briser le cercle vicieux de la peur de la panne sexuelle.

Le souvenir des premiers échecs a installé en vous un cercle vicieux de la peur.

Peur de la panne ==> Difficulté à se laisser aller ==> Echec de l’érection ==> peur de la prochaine fois ==>

Les hommes que je vois en tant que sexologue ne font plus l’amour, ils « passent un test ». Beaucoup de sexothérapeutes utilisent l’hypnose pour changer cela.

Le moyen le plus efficace de briser ce cercle vicieux est l’hypnose. Dans un état hypnotique, notre cerveau ne peut plus faire la différence entre la réalité et ce que nous imaginons.

Ainsi, se voir faire l’amour avec une érection dure sous hypnose est vécu par notre cerveau comme une expérience réelle.

En répétant ces séances, vous allez « noyer » les mauvais souvenirs au milieu des réussites. Vous aurez alors moins peur pendant l’acte et vous retrouverez vos capacités sexuelles.

Nous allons ainsi pouvoir mettre en place un cercle vertueux :

Bonne érection ==> Moins de peur de craquer au lit ==> Ne plus se laisser aller ==> Sexe agréable….

Vous retrouverez progressivement vos performances sexuelles antérieures et votre capacité à satisfaire sexuellement votre partenaire.

Je vous conseille donc de faire de l’hypnose avec un sexologue formé à cette technique ou seul grâce à des enregistrements.

5- La solution à un problème d’érection depuis des années est de se relaxer au quotidien

Les techniques de relaxation respiratoire sont excellentes pour se détendre et se libérer des troubles de l’érection.

Elles sont faciles à pratiquer et vous pouvez même les utiliser pendant vos rapports sexuels.

Je vous conseille vivement de lire cet article, qui vous permettra d’apprendre en quelques minutes une très bonne technique qui sert aussi à contrôler l’éjaculation et à durer au lit. Il s’agit d’un article sur l’éjaculation précoce mais la technique est la même.

6- En cas de problème d’érection à 50 ans, il est indispensable de faire travailler les muscles pelviens.

C’est très important.

Je vous ai expliqué qu’un problème d’érection à 50 ou 40 ans est rarement purement physique.

Cependant, nous sentons bien que nos capacités physiques ne sont plus les mêmes, avant et après 40 ans (j’ai moi-même 48 ans…). Notre taux de testostérone diminue, notre prostate grossit…

De même, les muscles bulbo-spongieux qui permettent d’obtenir et de maintenir une forte érection perdent de leur force.

Je donne toujours des exercices pour renforcer ces muscles à un homme qui me consulte pour un problème d’érection à partir de 40 ans.

Je fais moi-même travailler les muscles de mon périnée tous les jours. Cela permet de maintenir des érections de bonne qualité et de prévenir l’éjaculation prématurée.

En exerçant ces muscles pelviens, vous améliorez la circulation du sang dans les vaisseaux sanguins proches du pénis.
Vous améliorez votre conscience et votre contrôle de la zone.
En particulier, vous musclez les muscles bulbo-spongieux qui entourent la base de notre pénis et qui, en se contractant, augmentent la pression sanguine dans le pénis. Ce qui permet ensuite de bander plus fort sans viagra.
Il est donc essentiel de faire ces exercices deux à trois fois par jour.

En résumé

Un trouble érectile à 50 ou 40 ans est rarement d’origine purement physique, mais plutôt psychologique ou mixte.
Pour sortir de l’impuissance masculine et retrouver la capacité de satisfaire sexuellement votre partenaire, vous devez :

  • Trouver la cause des troubles de l’érection (nouvelle partenaire, anxiété ou angoisse, stress au travail, etc.)
  • Apprendre à vous détendre.
  • « Brisez » le cercle vicieux de la peur de la panne et reprogrammez-vous pour avoir une érection forte.
  • Renforcez les muscles du bassin surtout si vous avez un problème d’érection à partir de 40 ans.

Cela vous prendra un peu de temps. Mais si vous avez une érection, même peu fréquente, le matin ou en vous masturbant, vous retrouverez rapidement vos capacités sexuelles d’antan.

Un bon entraînement…

Suivez-moi
close
Vous voulez connaitre le SECRETS pour avoir un Gros pénis ?

Découvrez comment agrandir votre pénis de +7cm GRATUITEMENT en moins de 2 minutes par jour!

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut