Qu’est-ce que la balanoposthite et comment est-elle traitée?

balanoposthite
5/5 - (2 votes)

La balanoposthite est une affection qui affecte le pénis. Il provoque une inflammation du prépuce et du gland. Le prépuce, est un pli de peau mobile qui recouvre le gland du pénis. Le gland, ou tête, est la pointe arrondie du pénis.

Le prépuce étant retiré lors de la circoncision, la balanoposthite n’affecte que les hommes non circoncis. Elle peut apparaître à tout âge. Il a de nombreuses causes, mais une mauvaise hygiène et un prépuce serré peuvent faciliter la balanoposthite. La balanoposthite est traitable.

Balanoposthite vs phimosis vs balanite

La balanoposthite est souvent confondue avec deux affections similaires : le phimosis et la balanite. Les trois conditions affectent le pénis. Cependant, chaque condition affecte une partie différente du pénis.

  • Le phimosis est une condition qui rend difficile la rétraction du prépuce.
  • La balanite est une inflammation de la tête du pénis.
  • La balanoposthite est une inflammation de la tête du pénis et du prépuce.

Le phimosis peut survenir parallèlement à la balanite ou à la balanoposthite. Dans de nombreux cas, il agit à la fois comme un symptôme et une cause. Par exemple, avoir un phimosis facilite le développement d’une irritation du gland et du prépuce. Une fois que cette irritation se produit, des symptômes tels que la douleur et l’enflure peuvent rendre plus difficile la rétraction du prépuce.

Quelles sont les causes?

Un certain nombre de facteurs peuvent augmenter votre risque. Chez les personnes atteintes de balanoposthite, plusieurs causes sont souvent identifiées.

Les infections sont parmi les causes les plus fréquentes de balanoposthite. Les infections pouvant causer une balanoposthite comprennent :

  • mycoses péniennes
  • chlamydia
  • les infections fongiques
  • blennorragie
  • l’herpès simplex
  • virus du papillome humain (VPH)
  • syphilis primaire ou secondaire
  • trichomonase
  • chancre

Les mycoses péniennes sont parmi les causes les plus fréquentes. Ils sont causés par le candida, un type de champignon que l’on trouve normalement en petites quantités dans le corps humain. En savoir plus sur la façon dont les infections à levures péniennes sont diagnostiquées .

Les conditions non infectieuses peuvent également augmenter votre risque de balanoposthite. Certaines de ces conditions incluent :

  • balanite chronique (balanitis xerotica obliterans)
  • eczéma
  • blessures et accidents
  • irritation causée par le frottement ou le grattage
  • irritation due à l’exposition à des produits chimiques
  • psoriasis
  • arthrite réactive
  • prépuce serré

Les activités quotidiennes peuvent également entraîner une balanoposthite. Par exemple, l’exposition au chlore dans une piscine peut provoquer une irritation du pénis. Dans d’autres cas, elle apparaît quelques jours après un rapport sexuel et peut être le résultat d’un frottement ou de l’utilisation de préservatifs en latex.

Les symptômes courants

Des signes apparaissent près de la tête du pénis et du prépuce et peuvent varier de légers à graves. Ils peuvent rendre la miction ou les rapports sexuels inconfortables.

Les symptômes courants incluent :

  • douleur, sensibilité et irritation
  • peau décolorée ou brillante
  • peau sèche
  • démangeaisons ou brûlures
  • peau épaisse et coriace ( lichénification )
  • décharge inhabituelle
  • prépuce serré (phimosis)
  • odeur nauséabonde
  • érosion ou lésions cutanées

La combinaison des symptômes dépend généralement de la cause de la balanoposthite. Par exemple, la balanoposthite causée par une infection à levures pénienne peut inclure des symptômes tels que des démangeaisons, des brûlures et une décoloration blanche autour de la tête du pénis et du prépuce .

Comment est diagnostiqué la Balanoposthite ?

La « balanoposthite » n’est pas vraiment un diagnostic en soi. C’est un terme descriptif associé à d’autres conditions. Si vous ressentez une irritation autour de la tête ou du prépuce de votre pénis, un médecin tentera d’identifier la cause de l’irritation.

Vous devrez peut-être consulter un médecin spécialisé en urologie (urologue) ou en affections cutanées (dermatologue).

Votre médecin pourrait commencer par vous poser des questions sur vos symptômes et examiner votre pénis. Ils peuvent prélever un échantillon sur écouvillon de la tête ou du prépuce pour l’examiner au microscope. Selon vos symptômes, des tests tels qu’un test sanguin ou une biopsie peuvent également être nécessaires.

Votre médecin voudra exclure d’autres affections graves, en particulier si vos symptômes se reproduisent ou ne s’améliorent pas.

Comment soigner la balanoposthite ?

Le traitement dépend de la cause de l’irritation. Le traitement de la cause sous-jacente élimine souvent les symptômes.

Parfois, la cause de la balanoposthite est inconnue. Dans ces cas, les traitements visent à minimiser l’inconfort pendant la miction ou les rapports sexuels.

Les crèmes antifongiques sont des traitements courants. Des crèmes corticostéroïdes peuvent également être prescrites.

Faire des efforts quotidiens réguliers pour laver et sécher le prépuce peut parfois prévenir la balanoposthite. À l’inverse, il est souvent recommandé d’éviter les savons et autres irritants potentiels.

Le traitement de la balanite dépend de la cause de l’affection. Les traitements peuvent inclure :

  • Des crèmes antifongiques gland : Si une infection à levures est à l’origine de la balanite, votre prestataire vous prescrira une crème antifongique telle que le clotrimazole pour traiter l’infection. Vous devrez appliquer la crème sur le gland (tête du pénis) et le prépuce comme prescrit.
  • Antibiotiques : Si une maladie sexuellement transmissible est à l’origine de vos symptômes, votre prestataire traitera l’infection avec des antibiotiques. L’antibiotique dépendra du type d’infection.
  • Amélioration de l’hygiène : Votre prestataire vous recommandera de vous laver et de vous sécher souvent sous le prépuce pour réduire le risque de retour de la balanite.
  • Gestion du diabète : Si vous êtes diabétique, votre prestataire vous montrera comment gérer cette maladie.
  • Circoncision : Si vous présentez des symptômes récurrents de balanite, votre prestataire peut vous recommander la circoncision. La circoncision est une intervention chirurgicale au cours de laquelle un prestataire retire le prépuce qui recouvre le pénis. Les prestataires recommandent ce traitement le plus souvent pour les hommes dont le prépuce est particulièrement serré (phimosis).

Balanoposthite et diabète

La recherche suggère que les hommes qui ont (ou ont eu) une balanoposthite peuvent courir un risque accru de développer un diabète de type 2, bien que l’association exacte ne soit pas claire. L’obésité et un contrôle inadéquat de la glycémie, un précurseur du diabète, sont associés à un taux plus élevé de candidose ou d’infection à levures. La candidose est l’une des causes les plus fréquentes.

Quelles sont les perspectives ?

La balanoposthite survient lorsque l’irritation affecte le gland et le prépuce du pénis. Il a de nombreuses causes, et souvent, plus d’une cause est impliquée.

Les perspectives pour la balanoposthite sont bonnes. Les traitements sont très efficaces pour éliminer les irritations et soulager les symptômes associés. Le lavage et le séchage du prépuce peuvent aider à prévenir la balanoposthite.

Suivez-moi
close
Vous voulez connaitre le SECRETS pour avoir un Gros pénis ?

Découvrez comment agrandir votre pénis de +7cm GRATUITEMENT en moins de 2 minutes par jour!

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut